Implants



 

Les implants existent depuis quelques dizaines d'années, mais ces derniers temps ils occupent une place prépondérante comme solution de traitement dans les différents cas d'edentation.

L'implantologie est l'introduction dans l'os de la mâchoire d'une racine artificielle en titane qui supportera une dent ou un élément prothétique.




Mise en place de l'implant

On attend 2 mois après les extractions avant de commencer la première phase.

On effectue une radio (scanner) obligatoire pour évaluer la qualité et quantité restant pour l'implantation.
Il s agit d'une radio en 3 dimensions qui nous donnera la largeur la hauteur et l'épaisseur de l'os et qui nous permettra de choisir l'implant qui convient.

Cette première phase consiste à ouvrir la gencive et à placer l'implant dans l'os. La gencive est ensuite refermée.

Une période d'attente permet l'osteointegration et varie de  3 à 6 mois (période qui permet à l'implant de se fixer fortement dans l'os par production de cellules osseuses qui vont entourer l'implant et le fixer à l'os)
Une prothèse provisoire peut être envisagée pendant cette période.
Si l'implant ne peut pas s'osteointegrer il devient mobile et douloureux et il faut impérativement l'enlever.On attendra plusieurs semaines de cicatrisation et on pourra alors reposer un autre implant.

Plusieurs facteurs peuvent empêcher cette osteointegration:

  • un diabète important et déséquilibré.

  • une hygiène défectueuse.

  • une consommation importante de tabac (à partir de 15 cigarettes par jour le taux d'échec est multiplié par 3.5)

       .deconseille avant 18 ans

L'opération dure entre trente minutes et deux heures sous anesthésie locale.
Les points de sutures s'ils ne sont pas résorbables sont retires après 8 jours.

Exposition de l’implant

Cette deuxième phase consiste à reouvrir la gencive et visser dans l'implant une partie intermédiaire :

  1. Vis de cicatrisation (permet la cicatrisation de la gencive).
  2. inlay-core qui va soutenir la couronne ou la prothèse dentaire.





 

Phase Prothétique

Après 3 mois pour la mâchoire inferieure ou 6 mois pour la mâchoire supérieure nous passons à la phase prothétique.
Une empreinte permettra de réaliser un modèle pour le laboratoire.
A partir de ce modèle, le laboratoire de prothèse réalise la phase prothétique.

Pourquoi a-t-on besoin d'un implant?

L'implant comme moyen d'ancrage d'une prothèse dentaire fixe ou mobile, unitaire ou plurale, représente un traitement fiable fonctionnel et esthétique.

1- Prothèse fixe sur implant.
  a-Implant unitaire
Il évite de toucher à des dents saines pour faire des bridges

  b-Plusieurs implants
Il évite le port d'un appareil (dentier) qui doit être enlevé pour pouvoir être nettoyé. Il est conseillé un implant/dent manquante dans le cas de prothèses fixes.


2-Appareils dentaire
  a-Mobile
Dans le cas où le patient a besoin d'une prothèse complète, il améliore considérablement la stabilité de la prothèse et réduit la surface de l'appareil.
Le nombre d'implants est choisi en fonction de l'état bucco-dentaire et du nombre de dents manquantes.


Sous une prothèse mobile cela dépend de l’état de l'os (en général il faudra plus d'implants à la mâchoire supérieure qu’a la mâchoire inferieure).

Sous une prothèse mobile deux techniques sont possibles :

  • La barre de rétention
  • les boutons pression








  b-Trans-visse
Cela évitera d'enlever l’appareil. Tous les 6 mois son nettoyage sera effectué au cabinet par le praticien








Le résultat dépend :

  1. Du savoir-faire du chirurgien (expérience et professionnalisme) la chirurgie est une spécialité qui nécessite quatre ans d’études après le diplôme de chirurgie dentaire.
    Un bon nombre de stages permettent en quelques jours de savoir placer un implant mais toutes ces techniques doivent etre maniées avec prudences et par un praticien compétent pouvant assumer d'éventuelles complications infectieuses qu'elles peuvent entrainer.

  2. des facteurs locaux: quantité et qualité d'os.

  3. des facteurs generaux (pouvoir de cicatrisation et état de sante du patient).


En cas de déficit osseux une greffe osseuse permettra de résoudre le problème de l'insuffisance du capital osseux.
Le facteur financier n'est pas négligeable non plus.

Pour faire des implants il faut de l’os de bonne qualité et un porte-monnaie bien rempli.

Il existe différentes techniques de reconstruction osseuse maxillaire permettant de poser des implants dans des conditions satisfaisantes.

  • Le prélèvement osseux Crane, Menton, Ramus, hanche.

  • Quand il n'y a pas une grosse perte de substance, on évite le prélèvement en utilisant les matériaux synthétiques, d'origine animale ou humaine.

Comblements des sinus

Ils sont indiqués dans les insuffisances osseuses dans les secteurs postérieurs au maxillaire superieur (se trouvant entre sinus et cavité orale).
Le sinus est une cavité et pour placer l'implant (vis en titane) on comble partiellement cette cavité . Actuellement on utilise de plus en plus de matériaux synthétiques pour combler cette cavité .
Après comblement aucune perturbation jusqu'à présent n'a été notée chez le patient.

Greffes d'apposition

Elles sont indiquées dans un manque d'épaisseur d'os.

Différents matériaux

Les greffes osseuses permettent d'augmenter les possibilités d'implantation.

  • Greffe autogène-provient du même individu.
  • Greffe allogène-provient d'un individu de la même espèce.
  • Greffe xenogène-provient d'une espèce différente.

  • Greffe alloplastique=synthétique.

  • Membranes résorbables ou non résorbables.

Pourquoi est-il important de choisir un spécialiste

Il existe en Israël (contrairement a la France) une spécialité pour la chirurgie en dentaire.En plus du diplôme de chirurgie dentaire qui est délivre après 6 ans d'études on peut se spécialiser en chirurgie maxillo-faciale. Comme en médecine le dentiste étudiera encore 5 ans dans un cadre hospitalier uniquement la chirurgie buccale (accident, cancers, implantologie) Son professionnalisme évitera de nombreuses complications (complications augmentant avec l'âge et l'état de sante du patient)

Les échecs peuvent survenir mais en nombre moins important chez un spécialiste

    Il peut y avoir :
  1. Rejet de l’implant
  2. Endormissement temporaire ou définitif
  3. Atteinte du sinus, de la cavité nasale ou du nerf dentaire.

Un manqué de stérilité, une erreur dans le protocole opératoire, un emploi d'implants de mauvaise qualité une prothèse mal faite peuvent conduire à l’échec. Il est donc important de choisir : Un spécialiste en chirurgie

Il est important aussi de choisir un dentiste très expérimenté en prothèses pour réussir la phase prothétique, tant sur le plan fonctionnel que esthétique.

Quelques conseils à suivre

Après la pose d'implants il peut y avoir des douleurs, vous pouvez enfler et il peut y avoir des bleus sur le visage. Vous avez donc à prévoir. Des comprimés contre les douleurs, éventuellement des antibiotiques et des rinçages de bouche Comme après une extraction il faut éviter de prendre de la nourriture consistante de boire ou manger chaud de faire de l'effort physique.Il faut se reposer jusqu'au retirage des fils.

Malgré la gène que ca procure il est très important d'avoir une hygiène parfaite se brosser les dents et se rincer la bouche (sauf les 24h suivant l'opération). Il faudra ensuite multiplier les séances de détartrage et conserver une hygiène très rigoureuse car la sensibilité des gencives est accrue chez les personnes possédant des implants. Dans de nombreux cas il est conseillé de porter une gouttière car à la différence des dents les implants ne supportent pas les chocs Après le comblement de sinus il est interdit de se moucher durant 24 h Le port de l'appareil n'est pas conseillé jusqu'a l'enlevage des fils.

SURVEILLANCE MEDICALE ET MEDICAMENTEUSE AVANT DE PROCEDER A UN ACTE CHIRURGICALE DANS LA SPHERE BUCCALE

1-SCANNER DE LA REGION A TRAITER

2-PORT DE GOUTTIERE POUR TOUT PATIENT PRESENTANT UN BRUXISME

3-POUR LES PATIENTS DIABETIQUES NON EQUILLIBRES EFFECTUER UN HGa1C QUI DOIT ETRE AU MAXIMUM A 7,5  (TAUX D HEMOGLOBINE) AVANT L OPERATION

4-POURLES PATIENTS SOUFFRANT D OSTEOPOROSE ET PRENANT FOSALAN ACTONEL EVISTA  AKALESTA

          A- ARRETER LE MEDICAMENT 3 MOIS AVANT L OPERATION

          B -FAIRE UN EXAMIN SANGUIN    C.T X MAX 150000

5-IL EST CONSEILLER DE S ARRETER DE FUMER ou   AU MINIMUM D ARRETER PENDANT LETEMPS D INTEGRATION DE L IMPLANT

6 -POUR LES PATIENTS PRENANT DES ANTICOAGULANTS

         IL FAUT ARRETER L ANTICOAGULANT( COMEDINE) 4 JOURS AVANT L OPERATIONil est inutile d arreter si on prend de l asperine seulement

          DEMANDER AU MEDECIN TRAITANT DE PRESCRIRE  UN EXAMIN  SANGUIN ET LE I.N.R DOIT ETRE maximum 2

Conclusion

Toutes ces techniques sont des actes relativement aisés à effectuer quand ils sont effectués par un praticien compétent qui saura conseiller et accompagner le patient avant pendant et apres les soins