Douleurs/Anxiété



douleurs









 

Il ne faut plus avoir peur

Vous êtes très nombreux à avoir peur du dentiste et cela varie de la crainte a la véritable phobie. Certains d'entre vous préfèrent souffrir et négliger leurs dents plutôt que d'aller se faire soigner (on parle de quinze pour cent de la population).La situation alors s'aggrave et le jour ou vous irez chez le dentiste en urgence tout sera plus compliqué et plus douloureux.
De quoi avez-vous peur?

  • De la piqure
  • Du bruit de la turbine pendant le soin
  • De la perte de contrôle de la situation pendant le soin
  • Peur d'avoir mal etc ...

Pourquoi certains gens ont  peur et d'autres n'ont pas peur du tout?
On parle de traumatisme d’enfance, d’éducation.
Il faut parler aussi de la place importante qu'occupe la sphère bucco dentaire dans votre cerveau

  • Le tiers occupé par la main et les doigts
  • Le tiers occupé par la bouche et la langue
  • Le tiers par tout le reste

Une personne étrangère (le dentiste) se penche sur vous et introduit toutes sortes d'instruments bruyants à l'intérieur de votre corps (en l'occurrence votre bouche). Et cette bouche représente le tiers des informations sensitives envoyées au cerveau.

Pour vos enfants

Pourtant nous ne vivons plus à l'époque ou cliniques et dentistes avaient un aspect effrayant. Les soins y étaient effectués sans anesthésie.

Vos parents qui avaient souffert de tout ca vous ont transmis souvent malgré eux leur peur avec des phrases comme:

  • Si tu ne te brosses pas les dents tu iras chez le dentiste.
  • Sois courageux(sous entendu quelque chose de mal va t'arriver).
  • N'aies pas peur(inconsciemment il se produit l'effet inverse).Par exemple si l'on vous demande de ne pas penser à un éléphant blanc que se produit-il?

Il ne faut pas dire:

  • Piqure mais anesthésie ou sirop endormissant.
  • Douleur mais inconfort.
  • Sois courageux mais sois patient.

Les dentistes sont des êtres humains et dans la majorité des cas ils ne veulent pas que vous ayez mal. Quand le patient est tendu cette tension est fortement ressentie par le dentiste. Les statistiques parlent de durée de vie plus courte chez les dentistes et de suicides plus nombreux dans cette profession. Quel métier j'ai choisi?

 

 

Tous les moyens sont bons!

Voici un résumé des moyens actuellement utilisés en dentisterie pour diminuer douleur et anxiété.













  1. Produit anesthésiant la gencive.

    Il se présente sous forme de gel, spray, ou crème.On attend 30 secondes avant de faire la piqure.

  2. Faire Confusion

    Faire bouger la joue ou les lèvres du patient pour faire confusion. Le patient prêtera attention à la joue et non à la piqure

  3. Injecter lentement et avec douceur

    Ex: The wand plus:
    Anesthésie locale par injection électronique commandée, le praticien tient la piqure comme un crayon. La pénétration dans le tissue exige moins de force et le taux de diffusion de la machine demeure toujours égal...

    Satisfaction du patient :

    • Pas d'engourdissement de la lèvre et des joues.
    • Diffusion contrôlée inferieure au seuil de la douleur.
    • Injection sans douleur et confortable pour le patient.
    • Réduction de 75 à 80% de la peur éprouvée.
    • Pas de déflection de l'aiguille et moins d'échec.
    • Action anesthésiante plus profonde et de plus grande durée.
    • Système à usage unique.
    • Prévisibilité de l'effet sur et rationnel.
    • Pas de nécrose.
    • Réduction dans la plupart des cas de la quantité d'anesthésie.
    •  
    • Les patients satisfaits relatent à leurs amis leurs expériences positives.
       

  4. Utilisation du gaz d'azote ou gaz hilarant et pas seulement chez les enfants

    Même les adultes l'utilisent. Le gaz (protoxyde d'azote) produit un effet légèrement anesthésiant, un sentiment d'euphorie et on accorde moins d'importance à ce que l'on fait. Les recherches ont prouvé que le gaz diminue la douleur comme un analgésique.
    Le gaz est très sur d'emploi et son effet disparait une minute après qu'on l'ait arête.
    Il n'y a pas de produit dangereux à part le co2 et l'o2 qui composent l'air environnant.
    Il existe des cas ou ca ne marche pas .

    • Claustrophobie
    • Maladies respiratoires
    • Résistance et non coopération

    A ne pas utiliser chez la femme enceinte et chez les personnes non coopérantes.
    En général le gaz inspiré à l'aide d'un masque se répand dans le corps et produit au patient une impression de bien être. Cette sensation va permettre au dentiste d'obtenir la coopération nécessaire pour effectuer un soin de qualité.

  5. Les moyens de détendre l'atmosphère.

    Sophrologie une ambiance calme tranquille et le ton sur lequel le dentiste va s'exprimer ainsi que les mots employés vont coopérer à détendre le patient.
    De même l’ambiance ressentie dans la clinique, la salle d attente ou le patient n'attendra pas la peur au ventre mais se distraira par exemple devant un film comique.
    De même pendant le soin un écran au plafond ou le port de lunettes avec carte puce incorporée ou il pourra se passer le film de son choix. Le port d’un mp3 pour écouter de la musique et non le bruit de la turbine est un moyen simple mais très efficace.
    Celui qui n'a pas peur n'est pas normal, ca n'a rien avoir avec le courage(Sartres).

  6. Réflexologie associée

    La réflexologie est une discipline médicale non conventionnelle de type massage.
    Elle repose sur le postulat selon lequel chaque organe ou partie du corps ou fonction physiologique correspond à une zone ou à un point sur les mains pieds ou oreilles.
    Un toucher appliqué sur ces zones permet de localiser les tensions et de rétablir l'équilibre du corps.
    La thérapie peut commencer avant et se poursuivre tout au long du traitement dentaire. Si la peur provoque une contraction musculaire, le travail se concentre sur le système nerveux et on utilisera des techniques pour que les muscles se relaxent.
    Pour les nausées le travail commence aussi avant le traitement, sur l'ensemble de l'appareil digestif sur le nerf pneumogastrique et le diaphragme pour agir sur le système nauséeux.

  7. Respiration

    Pour une amélioration psychique et psychologique pour un équilibre entre le système musculaire nerveux et respiratoire il est important que tous les patients essayent de respirer profondément afin de détendre et de relaxer les différents systèmes.
    Il y a beaucoup de gens qui arrêtent de respirer au moment ou le dentiste arrive avec la piqure et c'est une grosse erreur.

  8. Les fleurs de Bach


    Elles vous aideront à modérer cette peur afin que vous ne rentriez plus avec les mains moites et les jambes fléchissantes chez le dentiste.
    Pour lutter contre la panique, contre la peur du dentiste peur du mal ou peur de vomir.
    Il faut prendre une combinaison de fleurs de Bach.

  9. Prescription médicamenteuse

    Valium 5 mg un cachet la veille de l'intervention et un cachet une heure avant le rendez-vous.
    Atarax 100mg\24h chez l'adulte.
    Théralène sirop chez l'enfant 0,5 a 1 mg\kg.
    La présence d'une personne accompagnée est obligatoire et la conduite d'un véhicule n'est pas autorisée.

  10. Soins sous hypnose

    L'hypnose est une situation où l'on peut se trouver naturellement quand on est très concentré sur une chose et que l'imagination domine la réalité.
    Essayez de penser à quelque chose de bon et vous commencez à saliver si vous imaginez quelque chose d'acide vous faites la grimace et si vous êtes plongés dans un film très triste vous avez les larmes aux yeux.
    L'hypnose est aussi une situation qui peut être crée avec l'aide d'une tiers personne.
    Dans les deux cas le sujet se déconnecte de la réalité environnante tout en étant présent ici mais aussi ailleurs là-bas.
    En chirurgie dentaire l’hypnose facilite les soins dentaires en permettant un meilleur contrôle de la douleur, du saignement, de la salivation et permet de mieux lutter contre l’anxiété, les reflexes nauséeux et le bruxisme.
    Il y a une coopération totale tout le long du traitement entre malade et médecin.

  11. Sédation profonde

    Elle correspond à un état contrôle de dépression de la conscience. Cet état n'est pas instantané et facilement réversible. IL peut être accompagné d'une perte partielle ou complète de la capacité de maintenir sa respiration de façon indépendante ou de répondre correctement à une stimulation physique ou à un ordre verbal.

  12. Anesthésie générale

    Quand cela est il vraiment nécessaire?
    C'est un soin qui se révèle nécessaire quand on n’est arrivé par aucun autre moyen à soigner le patient. On ne peut compter sur la coopération des patients chez un très jeune enfant par exemple ou chez un patient handicape physique ou mental.
    Mais sous anesthésie générale on peut arriver à faire des soins de très bonne qualité.
    Après le soin le patient reste quelques heures sous surveillance et retourne à la maison.

  13. Et le plus important

    explication du soin au patient Le patient à peur de l'inconnu et un bon dentiste se doit d'expliquer à son patient le déroulement des soins. Il doit donner de son temps et à l'aide d'images de films, de textes, expliquer et être sur d'avoir été compris.
    Durant cette conversation le dentiste apprendra à connaitre son patient et le patient son dentiste.
    L'incompréhensible c'est le plus difficile. Nous ne le supportons pas. Nous avons peur de l'inexplicable comme du vide.  (Louise bouchard)

Il ne faut plus avoir peur. Tous les moyens sont mis à la disposition du patient. Il faut simplement adapter à chaque patient la technique qui lui conviendra le mieux.
La peur aujourd'hui est surmontable.